Comment choisir son automatisme de portail ?


Il existe actuellement de nombreux automatismes de portail allant des plus classiques aux plus élaborés, ce qui laisse un large choix. Avant de se lancer à l’achat, il faudra tout de même analyser ses besoins et tenir compte de certains critères à savoir le type de motorisation recherché, le type de portail existant à motoriser et les possibilités d’évolution que permet l’installation.

Les motorisations pour portail battant


Pour un portail battant, il y a cinq types de motorisations possibles à savoir l’automatisme à vérin, l’automatisme à bras, l’automatisme à roues et l’automatisme enterré. L’automatisme à vérin compte parmi les systèmes les plus répandus. Solide, robuste et puissante, elle est tout particulièrement conseillée aux portails lourds, car un portail léger ne pourra pas supporter la force exercée sur les gonds. La motorisation à vérin peut être hydraulique, électrique ou pneumatique. Chaque système a sa propre spécificité, mais pour une installation performante, il vaut mieux opter pour la motorisation hydraulique. La motorisation à bras mécanique se révèle plus économique et plus pratique, car elle s’adapte à tous les types de portails. Facile à installer, ce type d’automatisme est disponible en deux types : les bras hydrauliques et les bras électromécaniques. Si les bras hydrauliques s’avèrent performants et solides sur des portails lourds, les bras électromécaniques sont plus pratiques pour les portails légers. Dans tous les cas, il est important de s’assurer que la motorisation choisie puisse supporter la taille et le poids des vantaux existants et qu’il reste un bon espace de débattement des deux côtés du portail.

L’automatisme pour portail battant à roues pour sa part, est la motorisation la moins chère du marché. De plus, sa mise en place est assez aisée et il reste possible de le rattacher à une source d’énergie renouvelable pour faire des économies d’énergie. Conseillée aux portails légers, ce type de motorisation s’avère pratique pour une installation sur un terrain légèrement en pente, mais son entretien se révèle toutefois plus contraignant par rapport aux autres systèmes de motorisation. L’automatisme enterré gagne à être apprécié pour son esthétique. Solide, performante et ultra-discrète, elle s’adapte à tous les types de portails à battants et ne requiert aucun espace particulier à l’ouverture. Sa pose nécessite toutefois quelques travaux de maçonnerie et le coût d’installation s’avère nettement plus élevé que pour les autres automatisations. Enfin, la motorisation intégrée est à retenir pour ceux qui prévoient d’installer un portail neuf ou de rénover un modèle déjà existant, car l’automatisme s’installe directement aux montants latéraux du portail. Fiable, solide et discrète, elle reste également accessible au niveau du prix et ne requiert pas d’entretiens particuliers.

Les motorisations pour portail coulissant


Du côté des portails coulissants, l’on retrouve deux types d’automatismes dont celui avec le système avec rail au sol et celui avec le système autoportant. Son ouverture ne requiert pas d’espace de débattement, mais il faudra tout de même prévoir un espace supplémentaire pour que le portail puisse s’ouvrir dans sa totalité. Le système avec un rail au sol est le plus répandu, car sa pose est facile puisqu’il suffit de fixer le rail au sol puis de bloquer le poteau de guidage de la motorisation et celui du portail. Solide, fiable et performant, ce type d’automatisme est surtout conseillé aux portails lourds en acier, mais peut aussi très bien soutenir un portail plus léger. Si ce type d’automatisme dure dans le temps, il faudra tout de même veiller à ne pas fragiliser la structure avec le passage fréquent de véhicules lourds. L’automatisme de portail à système autoportant s’avère plus adapté à cet effet, car le mécanisme a été conçu pour supporter de lourdes charges. Longtemps réservé aux entreprises, ce type de motorisation est aujourd’hui proposé dans des modèles qui peuvent aisément être posés sur les portails des maisons individuelles. Il convient par ailleurs de rappeler que le système autoportant est tout particulièrement conseillé lorsque la configuration du terrain ou l’espace disponible ne permet pas la pose des rails. Discret, fiable et performant, il s’adapte à tous les types de portails, des plus légers aux plus lourds.

Les motorisations pour portails déjà existants


Enfin, il convient de rappeler qu’il est possible de motoriser un portail déjà existant avec l’ensemble des motorisations citées ci-dessus. Si la pose des motorisations à vérins, à bras articulés et à roues est la plus répandue, c’est parce qu’elle se fait aisément et rapidement, ce qui n’est pas toujours le cas de la motorisation enterrée qui requiert souvent des travaux de maçonnerie. On les préfèrera sur un portail neuf ou en rénovation. Comme le portail est déjà installé, il se peut parfois qu’il manque l’espace de débattement ou pour l’ouverture totale du portail. Aussi, avant de se lancer, il est important de prendre les mesures pour s’assurer qu’il y a la place nécessaire et de contrôler l’état des gonds et des butées pour garantir l’ouverture et la fermeture sans encombre du portail, surtout pour les portails à battants. Pour un portail coulissant, une motorisation à système autoportant ou sur rail au sol sera parfaite. Comme ces systèmes ne requièrent pas de lourds travaux, la pose en sera doublement facilitée. L’on notera néanmoins que le système autoportant se révèle nettement plus intéressant que le système à rail au sol, car elle allie esthétique et praticité.

Le choix d’une motorisation pour portail ne devra pas être pris à la légère vu qu’elle va assurer la protection de la propriété et garantir le confort de ses occupants. Pour ne pas se retrouver avec une motorisation qui s’avère incompatible avec le portail ou qui ne répond pas aux attentes que l’on se fait d’un portail motorisé, il faut commencer par définir ses besoins et s’interroger sur les performances attendues. Il est également important de vérifier les mesures de l’entrée du portail, d’estimer les travaux de maçonnerie et d’électricité nécessaire à la pose de la motorisation, mais aussi de repenser aux possibilités qu’offre l’installation. Il se peut en effet qu’à l’avenir, on souhaite poser un interphone ou un interphone vidéo sur le portail et il serait bien dommage que l’installation existante ne le permette pas.

CONTACT


Si vous avez des problèmes avec la pose de votre automatisme de portail, posez-nous votre question.

Message envoyé. Merci !

Mon site wanadoo

©2017 - Tous droits réservés